Trouver le photographe de mariage n’est pas un exercice facile.
En effet, confier les souvenirs d’une des plus belles journées de votre vie à un inconnu relève parfois du parcours du combattant. A cela vous pouvez rajouter les histoires atroces entendues ci et là au sujet du photographe: « il est venu en jogging », « j’ai eu mes photos au bout de 6 mois », ou encore le plus populaire « il a perdu nos photos ».
Rassurez-vous ce type de récit relève de l’anecdotique.
Enfin j’espère…

Voici donc quelques informations qui pourront vous guider dans votre choix et surtout vous rassurer:

Vous êtes où ? Vous déplacez-vous ?

Je vis à Lyon mais je me déplace cependant n’importe où en France et à l’étranger.
J’ai récemment investi dans des bureaux au Maroc ce qui me permet de travailler de plus en plus sur place.

Pourquoi photographe de mariage ?

Il parait que le bonheur est bon pour la santé alors je prends soin de moi 🙂

Comment définiriez-vous votre style ?

Je pense que mon style est représentatif de ma personnalité. Mon approche est le fruit de ma vision de la vie et de mes valeurs, l’appareil photo n’étant qu’un accessoire qui me permet de retranscrire ce que je vois et ressens.
De part mon histoire personnelle j’attache une grande importance à l’aspect humain de mon travail, je laisse une grande place à l’humour et à la sincérité.
Dans le désordre j’aime Ludovico Enaudi, les hommes de ma vie, Bernard Werber, Peaky Blinders autant pour l’image que pour le son et les œuvres de Jean Nouvel.

En quoi votre approche est-elle différente ?

Je donne toujours la priorité à l’humain. Je ne fais pas les images pour moi, les concours photo ou les blogs de mariage, mais cherche avant tout à créer un reportage qui ressemble aux mariés. A partir des discussions que j’ai avec eux l’année qui précède le mariage, et de ce que je vois et ressens le jour J, j’adapte sensiblement mon approche : de la prise de vue jusqu’au « final cut », en passant par mes choix techniques et le traitement des images. Je ne cherche pas forcément le « beau » ou le « sensationnel », mais le « vrai » et le « précieux » : je me vois comme une chasseuse d’instants et une collectionneuse de souvenirs.

Qui sont vos clients ?

J’ai la grande chance de pouvoir choisir les couples avec qui je travaille. Profondément humains, généreux, sensibles, et souvent un peu atypiques, voire carrément rock’n’roll je prends plaisir à nouer de forts liens avec eux après le mariage.

Quelle enveloppe faut-il prévoir ?

Le budget total de votre mariage ou le nombre d’invités n’a aucune incidence sur mes tarifs, qui démarrent à 2500€. Je travaille généralement avec des budgets photo entre 3500 et 5000€. D’une manière générale le poste photo représente 10 à 15% du budget total du mariage.

Quand et comment réserver ?

Le plus tôt sera le mieux.
Face à une demande très forte en ce qui concerne les reportages de mariage je ne prends pas d’option de réservation de date. La réservation se fera au plus rapide dès que j’aurai reçu le contrat signé.

Vous faites autre chose que de la photo de mariage ?

Je partage mon temps de photographe de mariage avec une partie dédiée aux entreprises. Je travaille notamment comme photojournaliste dans l’univers du football (Ligue 1, coupe d’Europe) ainsi que pour des grands noms de la gastronomie française.

Que nous livrez-vous après le mariage et en combien de temps aurons nous nos images?

Je vous livre un coffret contenant une clé USB avec les photos retravaillées en Jpeg. En option, un livre photo 30X40 comprenant 40 pages d’une centaine d’images de votre choix.
Je m’engage à vous livrer vos photos sous 21 jours ouvrés.

Je n’ai pas de limite quant à la livraison des photos. Cela peut être 400 comme 1200. Cela dépend de beaucoup de choses : de la richesse en évènements de la journée, du nombre d’invités, de l’ambiance générale. Je ne livre jamais les photos brutes, toutes mes images sont retouchées. Je corrige la luminosité, les contrastes et je retravaille les photos avec des filtres artistiques.

Une fois les photos prises et retouchées, vous en êtes les propriétaires physiques. Vous pouvez les distribuer dans le cadre privé, en faire le nombre d’exemplaires que vous souhaitez ! Les photos sont livrées sans « Watermark » (tatouage numérique). Je reste bien évidemment la propriétaire des droits artistiques, patrimoniaux et moraux, tels que définis par le Code de la Propriété Intellectuelle.